Quel itinéraire choisir ?

Quel itinéraire de tour du monde choisir ?

Partir en tour du monde, mais pour aller où ? Notre première liste comportait plus d’une trentaine de pays, en Afrique, en Asie, en Océanie, en Amérique… Il fallait nécessairement choisir, ramener notre itinéraire à l’échelle du raisonnable.

Ne pas sous-estimer le mal du pays

D’abord, parce que la France nous manquera. Nous ne devons pas sous-estimer le mal du pays. On a beau aimer partir à l’aventure, on a nos attaches, notre enracinement. Nous aimons plus que tout Paris, notre pays, ses paysages, sa gastronomie, son patrimoine, sa culture. C’est chez nous. Nous y avons nos familles, nos amis.

Il ne fait aucun doute qu’à un moment, tout cela nous manquera. Difficile de savoir si cette nostalgie nous frappera six mois après le départ, ou huit, ou douze, ou trente-six ! Mais il y aura un moment où nous voudrons rentrer.

Choisir, ensuite, parce que l’itinéraire est intimement lié au budget. Il est impossible de nier le prix d’un tour du monde. Même en se logeant à coût raisonnable, en privilégiant la cuisine de rue et en évitant les excès, un tel voyage à deux nécessite de mobiliser plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Nous nous sommes fixé deux critères pour cadrer les choses : ce tour du monde doit tenir en une année, avec un budget maximum de 15.000 euros par personne.

Nos choix : l’Asie et l’Amérique

Cela nous a immédiatement amené à réduire la voilure. Nous avons laissé de côté l’Europe, que nous connaissons bien et où il est facile de se rendre depuis le France. L’Afrique, où se déplacer prend un temps considérable, où les liaisons entre les pays et avec les autres continents sont complexes ou rares, a aussi été écartée. C’est un regret, mais on se dit qu’elle vaut un périple à elle toute seule !

L’Inde, qui nous faisait rêver depuis longtemps, et l’Asie du Sud-Est, aux paysages extraordinaires et à la vie très bon marché, ont été privilégiées. Un choix renforcé par l’excellent souvenir que nous gardons d’un précédent voyage au Sri Lanka.

Nous y avons ajouté le Japon, un pays qui fascine Pierre par sa culture radicalement différente de la nôtre. Et nous avons prévu une halte à San Diego, ville où vit une amie très proche : la garantie de retrouver un cadre familier à mi-parcours !

L’Amérique centrale et l’Amérique du Sud nous paraissaient quant à elles incontournables : nous n’avons jamais visité cette partie du monde. Entre les deux, nous avons programmé la découverte de Cuba, une île qui fait rêver Matthieu depuis son enfance.

Sur la carte, un tracé a commencé à se dessiner. Puis il nous a fallu le confronter à la réalité de notre budget…

Un commentaire sur “Quel itinéraire choisir ?

Laisser un commentaire