Notre itinéraire de tour du monde

Notre itinéraire de tour du monde

Pour notre itinéraire de tour du monde, nous avons retenu treize pays à traverser en quatorze mois. Le détail de notre parcours reste lui évolutif, au gré de nos envies, de nos rencontres et des aléas. Nous le mettons régulièrement à jour sur cette page.

Nous avons repris notre tour du monde le 31 août 2020 au Mexique, après plusieurs mois de « pause » en raison de la pandémie de coronavirus. La suite de notre itinéraire reste néanmoins incertaine : nous nous adapterons en fonction des conditions sanitaires et de la réouverture (ou non) des différentes frontières entre les pays.

L’itinéraire prévu

Quatre chiffres pour le résumer : 14 mois (hors confinement…), 13 pays traversés, 100.000 km parcourus, pour un budget de 15.800 euros par personne. Nous l’avons cartographié ci-dessous, grâce à l’outil très pratique (et que nous vous recommandons !) proposé par le site A contresens :


Les pays traversés

Déjà réalisé :

Prochainement :

  • Mexique, de septembre à mi-octobre 2020
  • Colombie, de mi-octobre à fin novembre 2020
  • Pérou, décembre 2020
  • Bolivie, janvier 2020
  • Chili, de fin janvier à mi-février 2020
  • Argentine, de mi-février à mi-mars 2020

Envoyez-nous vos conseils

Nous comptons sur vous pour affiner notre itinéraire de tour du monde ! Vous avez visité l’un de ces pays, avez un lieu à nous recommander ou des conseils pratiques ? Vous connaissez des personnes sur place qui pourraient nous accueillir ?

> Écrivez-nous un message ! 🙂

A ce jour, vos conseils nous ont permis d’ajuster notre itinéraire en Inde, au Laos, au Cambodge, au Vietnam, au Pérou ou encore en Bolivie. Un immense merci à vous !

Nos modes de transport

Pour nous déplacer, nous privilégions les transports collectifs : le bus, le train, le bateau. Lorsque cela est nécessaire, nous optons occasionnellement pour le tuk-tuk ou le taxi. Et quand il n’est vraiment pas possible de faire autrement, nous prenons l’avion, notamment pour traverser les océans.

Même si l’on réduit l’avion à l’indispensable, un tel périple reste source d’émissions carbone. Nous nous sommes fixés un objectif : ne pas émettre davantage de carbone qu’en une année de notre vie habituelle à Paris que nous avons évaluée à 16 tonnes de CO2 par personne tout compris (logement, alimentation, loisirs, transports, biens de consommation, vacances, etc).

Pourquoi ce parcours ?

Au début de ce projet, nous ne manquions pas d’envies : l’Afrique de l’Ouest, l’Inde, l’Asie du Sud-Est, l’Océanie, l’Amérique du Sud… Notre première liste comportait plus d’une trentaine de pays ! Il fallait nécessairement choisir, ramener cela à l’échelle du raisonnable.

> On vous explique ça dans cet article

Avec quel budget ?

Lorsque l’idée d’un tour du monde nous vient, au printemps 2018, nous n’avions quasiment aucune épargne. Or, sans argent, pas de périple. Vaccins, visas, équipement, transports, hébergement, visites de monuments : il vaut mieux prévoir large ses dépenses avant de partir, quitte à rentrer ensuite avec un matelas de sécurité.

> On vous raconte tout en détail ici

Et si on prenait un café au bout du monde ?

Vous vous trouvez sur notre itinéraire, en vacances ou pour le boulot, comme visiteur ou en tant qu’expatrié ? Alors n’hésitez pas à nous proposer un café ! Nous serons heureux d’avoir l’occasion de discuter en français et d’échanger quelques conseils.

> Écrivez-nous un message ici

« Le voyage est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps. »

Brenna Smith

16 commentaires sur “Notre itinéraire de tour du monde

  1. Bonjour,

    Pour la Birmanie, je vois que vous n’avez pas inclus le lac Inle : c’est vraiment un incontournable ! 🙂
    C’est un peu touristique mais absolument sublime. Vous pouvez y passer une journée pleine, un bateau vient vous chercher avant le lever du soleil, vous faites la journée sur le lac avec visite des ateliers d’artisanat, passage dans les villages flottants, visite des temples etc puis retour sur la ville après le coucher du soleil. Il faut compter environ 20€ pour la journée en bateau.
    Depuis Bagan, vous pouvez prendre le bus de nuit. Je vous conseille de réserver via JJExpress en bus VIP pour être sûrs de dormir… (réserver quelques jours à l’avance).

    En Thaïlande, si vous êtes un peu flexibles sur les destinations dans le Sud, je vous conseille Krabi et Railey beach plutôt que Phuket (usine à touriste sans trop de charme). On peut également accéder à koh Lanta et Phi Phi depuis Krabi.

    Au Vietnam, si vous avez un peu de temps proche d’Hanoï, vous pouvez faire un saut d’une journée à Ninh Binh, la baie d’Halong terrestre. C’est superbe !

    Concernant les capitales, je ne sais pas combien de temps vous avez prévu à Kuala et Jakarta, mais ce sont de grosses villes congestionnées avec un patrimoine limité -contrairement à Bangkok, Vientiane ou Hanoi par exemple- donc même si vous avez 1 an devant vous, 1 ou 2 jours suffisent largement 😉

    Bon voyage ! 🙂

  2. en inde je vous conseille Amritsar,Hampi,Rishikesh,Darjeeeling,Bundi, à delhi si ,le restaurant existe tjs je vous conseille d’aller manger au « café rendez-vous » ( oui oui en francais dans le texte) dans le quartier de malviya nagar.
    si vous allez au rajasthan, evidemment c est beau mais rempli de touristes et les rajasthani sont du coup tres oppressants et bien relou !!! du coup à faire mais vite fait selon moi.

    Namaste !!!

  3. Je vous conseille de faire plutôt:
    -Uyuni -> San pedro de atacama en 4×4
    Prévoir quelques jour à San Pedro, le mieux est de louer une voiture pour être autonome.
    C’est une des régions avec les plus beaux paysages au monde.
    Et ensuite San pedro -> Salta en bus.
    De Salta vous pouvez louer une voiture, la région est magnifique.

    -Iguazu est vraiment un immanquable en Amérique du sud. Il faut 1 journée coté argentin, 1 demi journée coté brésilien.

    -Si vous aimez la rando, autour du Fitz Roy (village El chalten) c’est absolument splendide. Idem autour de Torres del Paine.

    -Je vous conseille Hampi en Inde, endroit vraiment unique au monde.

  4. Vous ne passez pas par le Chili (Valparaiso, Atacama, Chiloe…). Ca vaudrait le coup de faire un crochet? Ou impossible au niveau temps et budget?

    1. Nous avons beaucoup hésité entre le Chili et l’Argentine, et finalement choisi l’Argentine. Mais depuis la publication de notre parcours, plusieurs personnes nous ont vanté les mérites du nord du Chili. Et cela nous a convaincu ! 🙂 Nous allons adapter l’itinéraire ainsi : Bolivie > Nord du Chili > Argentine 😉

  5. Malheureusement, la traversée des deux océans est bien supérieure au bilan carbone d’un an de vie à Paris. Un Paris-Rio = consommation carbone d’un ménage parisien. Vous ne pourrez rien y faire c’est’ la gravité. Il faut faire avec, ça ira.

    1. Bonjour,

      C’est vrai, et nous ne nous faisons pas d’illusion : notre tour du monde impliquera nécessairement des émissions de CO2. Mais il est possible que cela ne dépasse pas nos émissions « habituelles ».

      En une année « type » de vie à Paris, nous prenons déjà plusieurs fois l’avion. Si l’on regarde 2017 et 2018, pour chacune d’elle nous avons pris un vol longue distance pour les vacances d’été, deux vols moyenne distance pour de courts séjours dans des villes européennes, et deux vols pour aller voir une partie de notre famille qui vit loin.

      Et on ne parle ici que de l’avion, mais il y aurait beaucoup à dire sur nos habitudes alimentaires. Aujourd’hui, nous consommons de la viande à tous les repas, un certain nombre de produits parfois importés depuis l’autre bout de la planète (avocats par exemple). Pendant ce tour du monde, en alternant avec des repas végétariens et en ne recourant qu’aux produits frais locaux, on peut faire baisser drastiquement la note en matière de CO2.

Laissez-nous un commentaire :-)