Résiliations en pagaille avant le tour du monde

Lettres de résiliation

C’est fou le nombre d’amarres à couper pour en finir avec une vie sédentaire ! Au fil de l’organisation de notre tour du monde, nous sommes devenus de véritables machines à résiliations. Fastidieux, mais indispensable pour voyager tranquille.

– Ca se passe bien la préparation de votre tour du monde ?
– Ne m’en parle pas ! On est plongé dans les paperasses !

Lorsque nous avons pris la décision de partir un an sillonner la planète, nous savions que la liste des préparatifs serait longue. Mais nous avions quand même sous-estimé le nombre d’amarres à couper pour en finir avec notre vie sédentaire.

Bien penser à toutes les résiliations avant son tour du monde est pourtant essentiel. Cela évite de mauvaises surprises côté budget et d’être dérangé en cours de route pour un bête souci administratif.

L’appartement et tout ce qui va avec

D’abord, le bail. Nous avons informé assez tôt notre propriétaire de notre tour du monde, histoire de ne pas le prendre au dépourvu. Il a toujours été sympa avec nous ! Mi-juin, le temps est venu de formaliser cela par une lettre. Le préavis de départ pour un locataire est d’un mois à Paris, nous quitterons notre appartement le 15 juillet.

Qui dit départ de l’appartement, dit aussi résiliation des contrats d’électricité, d’Internet et d’assurance habitation.

Pour EDF, c’est très simple : il suffit de les appeler 48h avant le départ et ils règlent tout. Pour la Freebox, il faut là encore les appeler, puis envoyer un courrier recommandé, avec une résiliation effective sous 10 jours. Et enfin, ne surtout pas oublier de leur renvoyer le matériel, sinon il est facturé !

Un « justificatif de tour du monde » ?

Pour l’assurance habitation, nous contactons la MAE pour connaître la marche à suivre :

– En cas de changement de situation, et notamment de départ à l’étranger, le contrat peut être résilié sans frais dans un délai d’un mois, nous explique une dame au téléphone.
– C’est parfait, merci beaucoup !
– Mais pensez bien à joindre votre justificatif de tour du monde, ajoute-t-elle.
– Euh… Comment dire… On a un blog,
on a notre itinéraire, on a notre visa pour l’Inde, qui est notre première étape. Mais rien de tout cela ne ressemble vraiment à un justificatif de tour du monde.
– Ah, ça c’est embêtant. Je le note dans votre dossier. J’espère que l’équipe de résiliation acceptera quand même.

Ce fameux « justificatif de tour du monde » nous sera également demandé par la mutuelle santé de Matthieu. Il décidera de joindre une « attestation sur l’honneur » à son courrier de résiliation. Pour la mutuelle de Pierre, c’est plus simple : elle est liée à son travail et sera donc automatiquement résiliée dans les trois mois qui viennent.

Nous prendrons à la place une assurance voyage d’un an (c’est indispensable !), dont nous vous parlerons dans un prochain article. 😉

Navigo et Vélib’

Côté transports, il nous faut résilier le Navigo annuel et le Vélib’. Pour Navigo, la demande de résiliation peut être faite en ligne. Elle est effective dès la fin du mois en cours.

Pour Vélib’, notre abonnement annuel se termine mi-août, nous choisissons donc de ne pas le reconduire. Là aussi, ça se fait en ligne : il suffit de décocher une case sur son espace perso. Très pratique !

Ceux qu’on risquait d’oublier

Il reste enfin à résilier les abonnements divers et variés qui débitent chaque mois votre compte bancaire sans même parfois que vous vous souveniez y avoir souscrit. On a arrêté depuis longtemps celui à la salle de sport : on payait sans jamais y aller. Le jogging est plus rentable ! Nous avons en revanche une carte UGC Illimité. Résiliation classique : courrier recommandé, puis dépôt de la carte dans l’un des cinémas.

A savoir : UGC demande deux mois de préavis ! Oui, deux mois. Et on se demande vraiment pourquoi il faut deux fois plus de temps pour résilier un abonnement ciné qu’un bail d’appartement…

Ultimes résiliations avant le tour du monde : les abonnements téléphoniques. Aucune utilité de garder un an son forfait français lorsqu’on est à l’autre bout du monde. La procédure est simple à compter du moment où vous n’êtes plus sous engagement. Elle se fait même automatiquement si vous souscrivez chez un autre opérateur (dans notre cas le forfait Free à 2 euros par mois). On vous a tout détaillé ici.

Ceux que nous gardons

Nous avons décidé de garder deux abonnements pendant notre tour du monde. Un petit luxe que nous nous permettons. Ils adouciront nos trajets de 12h de train en Inde ou encore les longues soirées d’hiver. Vous avez deviné ? Il s’agit de Netflix et Spotify !

Côté pratique

Laisser un commentaire