Notre équipement de tour du monde

Notre sac à dos

Pas facile de faire tenir sa vie dans un sac à dos ! Pour notre équipement de tour du monde, nous avons dû nous limiter à l’essentiel et faire léger.

Lorsqu’on part en vacances, on veille généralement à ne surtout RIEN oublier. On réfléchit avec soin à ses tenues, on tient à prendre sa chemise ou son tee-shirt favori, le maillot de bain qui va bien… Et on se bat avec sa valise pour que tout réussisse à entrer.

Pour un tour du monde, c’est l’exercice inverse : on sait qu’on ne pourra pas tout prévoir et qu’on oubliera forcément des choses. Alors autant se limiter à l’essentiel.

Les vêtements et le matériel qu’on emporte subissent toutes sortes de climats et d’aventures. Ils sont tiraillés dans tous les sens et il y a de fortes chances qu’ils finissent dans un piètre état. Voire qu’ils n’atteignent pas le bout du parcours…

Se limiter à l’essentiel… et à ce qui est léger

Autant de raisons de privilégier le “pratique” et le “solide” au “beau” et au “préféré”. Les fringues auxquels on tient sont restés chez les parents et attendent sagement notre retour.

La valise à roulette n’est guère recommandée pour cheminer dans l’Himalaya ou la forêt amazonienne. Nous avons évidemment fait le choix du bon vieux sac à dos. Nous en avions acheté pour notre road-trip au Sri Lanka, il y a deux ans. Ils ont fait leurs preuves et sont donc à nouveau du voyage.

Le sac à dos, c’est l’assurance d’une mobilité totale.

Mais à condition de bien doser le poids qu’on porte sur les épaules… Sinon, le parcours peut vite se transformer en cauchemar. Il fallait donc non seulement que notre équipement de tour du monde soit utile, mais aussi le plus léger possible. 

On s’est alors lancé dans une petite liste, comme Matthieu ADORE en faire. Très courte au début, elle s’est étoffée chaque fois qu’une idée nous venait en tête. Nous l’avons ensuite relue “à froid” pour en retirer l’accessoire. Jusqu’à parvenir à la liste la plus censée possible.

Garder nos sous pour le voyage

Faire une liste avant d’entamer ses achats, c’est s’éviter d’acheter n’importe quoi. Nous nous sommes interdits de déambuler dans les rayons des magasins et de nous laisser aller aux coups de cœur impulsifs. 

D’autant que les dépenses vont vite… Pierre a prévu d’acquérir un ordinateur portable et un appareil photo. Matthieu doit quant à lui acheter une tablette tactile et un nouveau téléphone. Ils nous seront utiles pour faire le plein de photos et de vidéos, pour garder contact avec nos proches et bien entendu pour faire vivre ce blog qui est notre journal de bord. 😉

Notre tour du monde devant tenir dans une enveloppe de 15.000 euros par personne pour un an, nous avons comparé chaque prix et guetté les bons plans des soldes d’été. Avec une idée fixe en tête : moins nous dépensions pour l’équipement, plus il nous restait ensuite pour vivre dans les différents pays traversés ! 

Au final, nous avons déboursé à nous deux 3.621 euros en équipement (vaccins et visas compris).

On en profite pour remercier une nouvelle fois les collègues de Matthieu, qui lui ont offert à son départ une GoPro Hero 7 et tous ses accessoires, ainsi que HEYME et Quechua qui nous ont fourni des dotations en équipement !

Notre équipement en détail

Nous avons réparti notre équipement de tour du monde en 6 catégories : les vêtements, les accessoires, l’électronique, l’hygiène, la pharmacie et les documents importants. Voici la liste exhaustive :

On part avec l’équivalent de 4 jours de change.

Les vêtements (par personne)

Les accessoires (pour deux)

  • quatre paires de lunettes de vue (dont lunettes de soleil)
  • deux sacs à viande (pour les hébergements sans drap ou les trains de nuit)
  • deux masques de nuit et 4 bouchons d’oreille (pour dormir dans le train, dans le bus, etc)
  • une moustiquaire deux places
  • un petit sac à dos et un tote bag (pour ne pas toujours se promener avec les grands)
  • deux housses de compression (pour réduire la place des vêtements dans les sacs)
  • deux serviettes microfibres (pour se sécher n’importe où et n’importe quand)
  • deux lampes frontales
  • un briquet
  • deux couvertures de survie
  • deux calepins et stylo
  • des sacs congélation refermables (pour garder au sec les affaires essentielles)
  • un kit de couture (pour réparer nos vêtements)
  • une corde à linge (pour sécher ses vêtements n’importe où)
  • un jeu de cartes, un jeu de dés et un mini Monopoly pour les longues soirées d’été/d’hiver
  • le guide du Routard et le Lonely Planet pour l’Inde, notre première destination
  • un livre chacun

L’électronique (pour deux)

  • un ordinateur portable (Pierre a opté pour un MacBook Air 13”)
  • une tablette tactile (Matthieu à opté pour une Huawei Mediapad M5)
  • deux téléphones portables (Pierre emmène son iPhone 7 et Matthieu opté pour un Redmi Note 7 avec double-sim
  • une housse pour l’ordinateur, 1 housse avec clavier pour la tablette
  • des coques et écrans de protection pour les téléphones
  • un appareil photo Sony Alpha 6000 hybride (coup de cœur de Pierre)
  • une caméra GoPro Hero 7 black, avec attaches, perche extensible et batterie de rechange
  • une batterie externe (quand nous n’aurons pas de prise pour nous recharger)
  • des cartes mémoires et des chargeurs pour chaque appareil
  • deux paires d’écouteurs
  • un adaptateur universel
  • un multiports USB pour charger 4 appareils en même temps

L’hygiène (pour deux)

  • une trousse de toilette (compacte et à compartiments)
  • une brosse à dent électrique et du dentifrice
  • un sachet de lingettes nettoyantes (quand on a pas d’eau pour se laver)
  • une crème solaire
  • du répulsif à moustiques
  • un déodorant en pierre d’Alun
  • deux rasoirs (un électrique et un à main)
  • un rouleau de PQ (pour quand il n’y en a pas…)
  • du savon et du shampoing solides
  • une pince à épiler
  • un coupe-ongle (qui peut aussi couper d’autres choses)
  • des cotons-tiges biodégradables 
  • du fil dentaire

La trousse à pharmacie (pour deux)

En complément de tous les vaccins faits avant le départ.

  • un antidouleur (paracétamol)
  • un antispasmodique (Spasfon)
  • un antidiarrhéique (Imodium)
  • un pansement digestif (Smecta)
  • un anti vomissements (Vogalib)
  • un anti allergie (Zyrtec)
  • un collyre et du sérum physiologique
  • des pansements de toutes tailles
  • un bandage et des sutures adhésives
  • un désinfectant de plaie en compresses individuelles
  • des pastilles pour purifier l’eau, en l’absence d’eau potable (Micropur)

Les documents importants (pour deux)

Nous avons aussi numérisé tous ces documents, en cas de perte ou de vol.

  • les passeports (héhé, ce serait bête de les oublier)
  • nos certificats de vaccination internationale (ils peuvent être demandés aux passages de frontières)
  • l’attestation de notre assurance voyage
  • nos e-visa pour l’Inde, notre première étape
  • des photos d’identité rectangulaires ET carrées (pour l’Inde et les USA)
  • une carte bancaire sans frais à l’étranger
  • quelques dollars (toujours utile, en complément de la monnaie locale)

Une fois tout cela entré dans nos sacs, nous sommes passés à la pesée : 12,3kg chacun.

9 commentaires sur “Notre équipement de tour du monde

    1. Bonjour Gaëlle,

      Pas de tente ni de sac de couchage. Cela aurait fait trop à porter.

      Notre budget de tour du monde nous permet de dormir le plus souvent dans des chambres d’hôtes ou des petits hôtels. Dans beaucoup de pays que nous traversons, une nuit pour deux coûte moins de 10€ la nuit.

      Et quand on part faire une randonnée de plusieurs jours, on trouve toujours à se débrouiller en empruntant le matériel qui éventuellement nous manque.

      Pour la dotation Quechua, ce fût très simple : on leur a fait un message sur Twitter pour leur dire que nous partions en tour du monde et leur demander s’ils pouvaient nous apporter un coup de pouce. Ils nous ont tout de suite répondu en nous proposant de nous fournir une partie du matériel. Et cela… sans nous demander de contrepartie ! On ne pouvait rêver mieux !

      À bientôt.

  1. Salut!
    1/Quel sac à dos avez vous choisi? Sûr que c’est obligatoire pour ce type de voyage mais je suppose qu’il ne faut pas négliger le poids et la praticité et donc taper dans le haut de gamme.

  2. Est-il indiscret de demander quels sont les deux livres que vous avez emportés ?
    Et je constate que le Monopoly est et reste une valeur sûre 🙂
    Pas de Biafine en cas de coups de soleil ?

Laisser un commentaire