Le jour où j’ai acheté une tablette tactile à ma grand-mère

A près de 85 ans, ma grand-mère s’est familiarisée avec sa première tablette tactile, afin de pouvoir nous suivre au bout du monde.

Un certain nombre d’entre vous me comprendra, d’autres trouveront peut-être ça ridicule ou au contraire mignon tout plein. C’est un fait, depuis que j’ai quitté la douceur du foyer familial, j’ai ma mère et ma grand-mère tous les jours au téléphone.

Je rappelerai tout à l’heure…

Sachant que je suis parti de chez moi à mes 18 ans, cela fait donc 14 ans que tous les jours je parle cinq, dix minutes ou seulement quelques secondes à ces deux femmes fondamentales dans ma vie.

Nos plus proches ne comptent plus le nombre de fois où ils voient mon portable vibrer en indiquant « Maman » ou « Mamie ». Et m’entendre dire : « C’est la 3e fois aujourd’hui. Je rappellerai tout à l’heure. » Ce que je n’oublie jamais de faire, évidemment !

Notre décision de partir un an au bout du monde ne pouvait donc pas leur être annoncée comme si je partais acheter du pain au coin de la rue…

Nous y reviendrons en détails car « l’Annonce » est aussi une étape à part entière. Il a fallu trouver les formules, le moment et « matérialiser » ce choix pour garder un lien tangible avec leurs deux backpackers.

Ma mère pourra toujours venir nous rejoindre sur l’une de nos étapes, en Asie par exemple. Il sera en revanche impossible pour ma grand-mère de partir comme ça au bout du monde.

Garder un lien plus fort que le téléphone

Alors, pour garder un lien encore plus fort que le téléphone, montrer nos coups de soleil, notre fatigue ou au contraire dévoiler une chambre d’hôtel avec vue sur le Mekong (on peut toujours rêver), nous avons eu l’idée avec Matthieu d’offrir une tablette à ma grand-mère.

Je décide de l’acheter avant notre fameuse « Annonce ». Je ne sais pas comment elle réagira quand nous dirons que nous partons un an. Cela permettra éventuellement d’atténuer le choc.

Nous commençons par regarder les tablettes tactiles dites « pour séniors », qui s’avèrent très vite une fausse bonne idée. Leur prix d’achat est abordable, mais les forfaits eux peuvent très vite s’envoler.

Nous leur préférons une tablette Huawei T5, avec 4G (car pas d’Internet chez mes grands-parents). En fouillant un peu et en nous armant de patience dans une boutique Orange, nous repérons un petit abonnement 3G à 9,90 euros par mois qui fera parfaitement l’affaire.

WhatsApp, Instagram et pouce sur la caméra

Au moment où je la tends à ma grand-mère, grand sourire aux lèvres et les yeux plein de fierté, elle me lance : « Mais c’est pour moi ça ? Comment je vais m’en servir ? »

Et c’est parti pour une heure de formation accélérée à la tablette tactile. On commence par lui supprimer ou ranger toutes les fonctionnalités pré-installées dont elle n’a aucune utilité, pour qu’elle ne soit pas perturbée.

Nous lui installons WhatsApp et Instagram dont on positionne les deux boutons bien en évidence au milieu de l’écran.

Nous enregistrons nos numéros de téléphone, celui de ma mère, de mon frère. Puis nous l’abonnons à nos comptes Instagram : « Comme ça tu pourras regarder nos photos dès qu’on les postera. »

Tout est prêt pour le test ! Moi, dans une pièce au bout de la maison. Matthieu auprès de ma grand-mère pour lui montrer comment on « décroche » quand je l’appelle.

« A bientôt 85 ans, j’en apprends encore tous les jours »

D’abord, je ne vois rien (je comprends que son pouce cache la caméra frontale), jusqu’à ce que Matthieu intervienne. Je découvre ses cheveux, puis enfin son visage. Elle me voit à son tour. « A bientôt 85 ans, j’en apprends encore tous les jours ! »

Je sais que ma grand-mère a toujours été curieuse, qu’elle aurait aimé surfer sur Internet, et sans doute aussi voyager. A chacune de nos vacances, elle sort son vieil atlas des années 50 pour suivre notre parcours. Ce jour là, avec cette tablette et à travers nous, elle découvre un autre univers.

Et elle s’en sort finalement super bien ! Depuis qu’on est rentré à Paris, on lui fait des petits tests surprises. A chaque fois, comme une pro, elle décroche son WhatsApp et arrive même à cadrer pour nous montrer le chat ou mon grand-père.

Je ne serai pas étonné si un jour elle m’envoie une demande d’invitation sur Facebook !

NB : La rédaction de cet article a été entrecoupée d’un appel WhatsApp de ma grand-mère. Elle voulait me montrer mon oncle et ma tante venus déjeuner à la maison. Et, évidemment, d’un appel de ma mère. 🙂

5 commentaires sur “Le jour où j’ai acheté une tablette tactile à ma grand-mère

  1. Cet article m’avait échappé 😊
    L’idée de la tablette pour ta grand-mère, et le fait qu’elle parvienne si vite à s’en servir… « c’est mignon tout plein »😉🤗
    Quant aux coups de téléphone hebdomadaires avec ta mère, je peux en témoigner 😁 En général, quand on se voit, elle reçoit au moins un sms et souvent mms de toi 🤗

  2. Ta mamie pourra aussi appeler sa soeur qui est une adepte de Skype (elle m’appelle tous les dimanches soir) mais aussi de Whatsapp (elle a pu suivre notre dernier voyage au Vietnam au quotidien). Ça serait vraiment super si elles pouvaient communiquer ensemble en se voyant.

Laisser un commentaire