Se déplacer en Inde : 5 applis pour vous faciliter la vie

Peu de pays bénéficient d’un réseau de transport d’une telle diversité et d’une telle densité. Faut-il encore réussir à s’y retrouver ! Voici 5 applications mobiles pour se déplacer en Inde facilement tout en étant certain de payer le “juste” prix.

Sommaire :
En train
En taxi, rickshaw, moto
En bus privé ou public

En train

IxiGO est l’application qui nous a été la plus utile et s’est montrée la plus fiable pendant nos deux mois et demi dans le pays. Si elle propose à la réservation différents modes de transport et même des hôtels, c’est pour le train que nous la plébiscitons.

Elle vous permet de consulter les horaires, d’acheter ou encore de modifier très facilement votre billet – qui prend la forme d’un e-ticket qu’il est inutile d’imprimer. Surtout, IxiGO vous précise le numéro du quai, du wagon et de la place dès que le train est affrété. Ça paraît tout bête, mais sans cela il vous faudra courir après un contrôleur juste avant le départ pour qu’il vous les indique à l’aide de sa fameuse liste sur papier…

La gare de Pondichéry

IxiGO donne aussi la position du train en temps réel. Que vous l’attendiez ou que vous soyez dedans, vous saurez précisément où et quand il arrive. Cela évite de stresser inutilement en cas de retard ou de se faire arnaquer par quelqu’un qui vous annonce que le train est annulé pour mieux vous vendre un trajet hors de prix en voiture – une arnaque courante à l’entrée des gares de Delhi.

Dernier petit outil pratique : le “réveil”. Vous entrez votre destination et l’app fait sonner automatiquement votre téléphone quand vous en approchez !

Alors qu’on nous avait dit que se déplacer en train en Inde serait d’une grande complexité, ce fut tout le contraire. Ce mode de transport a été le plus facile d’accès et le plus ponctuel.

En attendant le train à Mahansar

En taxi, rickshaw, moto

Les négociations interminables avec les chauffeurs de rickshaw, c’est amusant au début, puis cela tape vite sur le système. Absence de compteur ou refus de l’utiliser, tarifs toujours prohibitifs, itinéraire aléatoire ou destination mal comprise… On perd un temps fou et on s’agace pour rien !

Les Indiens rencontrés sur notre chemin ont été unanimes : en zone urbaine, pour payer le juste prix et se simplifier la vie, rien de mieux que Uber et OlaCabs. Vous pouvez commander grâce à elles une voiture (avec ou sans clim), mais aussi une moto et parfois même un rickshaw.

À Goa, ces deux applications sont interdites et remplacées par une application officielle appelée GoaMiles. Très pratique elle aussi, ses tarifs sont néanmoins plus élevés – région touristique oblige.

Un tuk-tuk dans une rue de Bikaner

En bus

Redbus recense les lignes longue distance de la plupart des compagnies privées. Vous pouvez connaître le type de bus, les services à bord (wifi, clim) ou encore le nombre de places restantes. Et évidemment comparer les prix. Nous avons réservé tous nos bus de nuit en Inde avec cette app.

Pour nos trajets en journée, nous avons en revanche privilégié les bus publics (KSRTC), plus abordables – mais aussi moins confortables. Difficile de récupérer des infos fiables en ligne. Le mieux est de se renseigner auprès de votre hébergement ou à la gare routière pour connaître leur fréquence et leurs horaires. Le ticket s’achète alors directement à bord (ou, dans quelques rares cas, à une guérite dans la gare).

Trajet à bord d’un bus public

2 commentaires sur “Se déplacer en Inde : 5 applis pour vous faciliter la vie

  1. Bonjour.

    Les applications que vous avez conseillé sont vraiment très pratiques. Cependant, nous n’arrivons pas à finaliser les réservations sur red bus et lorsque nous contactons la hotline, ils disent ne pas accepter les cartes internationales et ne prennent que les cartes indiennes.
    Comment aviez vous fait svp ?

    Merci

Laisser un commentaire